Tamada rime avec Shibuya

Inutile de vous dire que mon Tamada blanc n’a pas laissé indifférentes les fashionistas japonaises du « 109 » à Shibuya ou de la Takeshita Street à Harajuku… C’était la semaine dernière à Tokyo. Il faisait grisâtre mais j’ai quand même sorti mon Tam – paré sur ses flancs d’innombrables bandelettes en papier d’idéogrammes japonais, je le rappelle – du côté de Shibuya, d’Asakusa et d’Ometansando.
Je reconnais qu’au temple Senso-ji à Asakusa, on l’a moins remarqué qu’à Shibuya, mais devrais-je m’en étonner ? Non, bien sûr, l’endroit suscite le recueillement plus que les exclamations (discrètes) de shoppeuses addicts entendues de-ci de-là ailleurs, et même sur les banquettes oranges du métro.

En tout cas, cette promenade à Tokyo aura rappelé combien les Japonaises sont sensibles au bon goût, à l’originalité, au décalage, au respect de l’environnement, à toutes ces valeurs que véhiculent les sacs Osisubag. Et je ne pouvais revenir du Japon que réjouie !!!

Sunisa, pour Osisubag

Cet article, publié dans Présentation, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s