Le design engagé

Bienvenue à Bangkok, mégalopole en effervescence où se mêlent laboratoires de styles à ciel ouvert et pépinières de créateurs underground. C’est de cette Thaïlande inventive en diable – et plus encore de l’esprit visionnaire de l’un de ses designers les plus renommés Singh Intrachooto – que proviennent les produits (à hautes valeurs ajoutées) dont je veux vous parler dans ce blog.

Mais quand je dis « vous », je pense à qui ? Eh bien, si vous êtes parvenus là, face à la petite vitrine d’Osisu en France, c’est que vous n’êtes pas seulement des mordus de design sobre, unique ou simplement beau, voire fonctionnel, mais que vous possédez en plus une sensibilité à l’environnement, au développement durable, à l’utilisation des ressources renouvelables, au prolongement du cycle de vie des matériaux, à l’écoconception en somme.

C’est tout l’esprit d’Osisu, marque thaïlandaise créée en 2006 par Singh Intrachooto. Peu connue du grand public en Europe, elle mérite de sortir de cette confidentialité. Car la beauté, l’originalité, le message délivré à travers ces pièces uniques fabriquées à la main le méritent.

ShopMikadoOsisu, c’est un foisonnement d’objets et de matières. Cela va du mobilier d’intérieur à des éléments de construction dans le bâtiment, en passant par des revêtements faits de matériaux innovants pour des objets de la vie quotidienne par exemple, ou encore des accessoires variés de maroquinerie. Notamment des sacs à mains. C’est par là que nous allons commencer. Les sacs à mains. Et pas n’importe lesquels. Deux modèles seulement. Je leur ai donné deux surnoms. Vous le savez – ou vous ne le savez pas, alors, je vous l’apprends – les Thaïlandais ont recours à des petits noms, des surnoms, des diminutifs, pour se nommer entre eux, ce qui leur évite d’utiliser leurs patronymes à rallonge (mais qui sonnent  pourtant si bien, paraît-il, aux oreilles occidentales). C’est ainsi. C’est culturel.

Les deux modèles de sacs à mains que je veux d’abord vous présenter s’appellent Pokati et Tamada. Appelons-les donc « Pok » et « Tam », si ça vous va. Ils seront décrits plus en détails dans la partie qui leur est consacrée.

Une dernière chose. Car je vous entends presque derrière vos écrans. Vous vous demandez qui je suis. Si je vous dis que je suis une jeune femme thaïlandaise vivant en France, que j’ai un goût affirmé pour les belles choses, que j’ai un minimum de conscience face au monde dans lequel nous vivons, cela vous irait ?

Allez, disons pour faire court, que nous partageons vous et moi les mêmes centres d’intérêt et que je vous propose, dans un rôle d’interface que j’ai négocié avec Osisu, de vous faire découvrir des produits originaux, uniques, conçus par un designer thaïlandais engagé et de vous donner l’occasion de les acquérir, si le cœur vous en dit.

Sunisa, pour Osisubag

Cet article, publié dans Présentation, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s